Spécial nouveau Bac général 2020 et 2021

Cette page de notre blog doit permettre à nos collègues – et notamment les nouveaux collègues qui découvrent le lycée- de retrouver rapidement des informations (textes officiels,  accompagnement des programmes) sur le nouveau  Baccalauréat 2020 :

Le  nouveau Bac  commence dès cette année scolaire 2019-2020 pour nos élèves de Première avec :

  • évaluation de l’Histoire-Géographie de Première du tronc commun (deux Épreuves communes de contrôle continu (E3C) en cours d’année  de 2 h) (coef 1,66…+ coef 1,66…)
  • évaluation de la spécialité Histoire-Géographie-Géopolitique-Sciences Politiques (HGGSP) pour ceux qui l’abandonnent (épreuve d’E3C de 2 h en fin de Première) (coef 5)

et l’an prochain en Terminale :

  • l’évaluation de l’histoire-géographie de Terminale  en tronc commun (une épreuve d’E3C en 2 h ) (coef 1,66…)
  • l’évaluation de la spécialité HGGSP en Terminale (épreuve de 4 h en avril) (coef 16)
  • le « grand oral » de Terminale (fin d’année) (coef. 10)

Où retrouve-t-on les 4 programmes d’Histoire-Géographie et de Spécialité HGGSP ?

Quelle est l’architecture de ce nouveau Bac ?

Le nouveau Bac 2021 se compose « d’épreuves finales » (coef 60) et d’un contrôle continu » (coef 40) (l’ancien Bac n’avait que des « épreuves finales » et des coefficients beaucoup moins impressionnants : ex coef 5 en Histoire-Géographie en ES, coef 4 en L et coef 3 en S)

Les épreuves finales (coef. 60)  sont les suivantes et se passent en 3 fois :

  • fin juin 2020 de l’année de Première :
    • l’oral de Français (coef 5)
    • l’écrit de Français (coef 5)
  • après les vacances de Pâques 2021 de Terminale :
    • épreuve de spécialité 1 (coef 16)
    • épreuve de spécialité 2 (coef 16)
  • fin juin 2021 de la Terminale
    • épreuve de philosophie (coef 8)
    • grand oral (coef 10)

Tous les élèves en France passent le même jour et sur le même sujet

Le « contrôle continu » (coef 40)  désigne à la fois :

  • La prise en compte des bulletins scolaires de Première (coef 5) et de Terminale (coef 5)
  • Des épreuves passées dans le lycée l’année de Première et celle de Terminale et appelées E3C (Épreuves Communes de Contrôle Continu) (les copies sont anonymes et ce sont d’autres professeurs que ceux de l’année qui les corrigent, les sujets sont tirés d’une banque nationale de sujets).

Quelles sont les matières concernées par les  E3C ?

  • Pour l’Histoire-Géographie (coef 5)  et les 2 langues (coef 5 + coef 5)  il faut passer  3 épreuves d’EC3 en janvier de l’année de Première, avril de l’année de Première, courant de la Terminale.
  • Pour l’enseignement scientifique (coef 5)  il y en a 2 : juin de la Première  et  2e trimestre de la Terminale)
  • Pour la spécialité qu’on abandonne en fin de Première (coef 5), une seule juin de la Première
  • Pour l’EPS (coef 5) (voir le professeur pour les détails)

Tout cela fait donc bien 40 coefficients pour le contrôle continu.

Et le grand oral ?

Le texte est sorti au BO du 11 février 2020

Premier temps : présentation d’une question (5 minutes).

Le candidat parlera debout et sans notes.

Il  viendra passer son oral avec une feuille signée par les professeurs des enseignements de spécialité portant le cachet de son établissement d’origine avec 2 questions qui portent sur les deux enseignements de spécialité soit pris isolément, soit abordés de manière transversale.

« Ces questions mettent en lumière un des grands enjeux du ou des programmes de ces enseignements. Elles sont adossées à tout ou partie du programme du cycle terminal » (c’est-à-dire Première et Terminale).

« Le jury choisit une des deux questions » (ce n’est donc pas un tirage au sort, le jury a tout à fait le droit de prendre la spécialité et la question qui l’intéresse le plus !).

« Le candidat dispose de 20 minutes de préparation pour mettre en ordre ses idées et réaliser, s’il le souhaite, un support qu’il remettra au jury sur une feuille qui lui est fournie » (le candidat peut par exemple faire un schéma qu’il va utiliser pour argumenter)

Ce support ne fait pas l’objet d’une évaluation.

Le candidat explique pourquoi il a choisi de préparer cette question pendant sa formation, puis il la développe et y répond.

Le jury évalue les capacités argumentatives et les qualités oratoires du candidat.

Deuxième temps : échange avec le candidat (10 minutes)

Le jury interroge ensuite le candidat pour l’amener à préciser et à approfondir sa pensée. Il peut interroger le candidat sur toute partie du programme du cycle terminal de ses enseignements de spécialité et évaluer ainsi la solidité des connaissances et les capacités argumentatives du candidat.

Troisième temps : échange sur le projet d’orientation du candidat (5 minutes)

Le candidat explique en quoi la question traitée éclaire son projet de poursuite d’études, voire son projet professionnel. Il expose les différentes étapes de la maturation de son projet (rencontres, engagements, stages, mobilité internationale, intérêt pour les enseignements communs, choix de ses spécialités, etc.) et la manière dont il souhaite le mener après le baccalauréat.

Le jury mesure la capacité du candidat à conduire et exprimer une réflexion personnelle témoignant de sa curiosité intellectuelle et de son aptitude à exprimer ses motivations.

Si la question traitée concerne l’enseignement de spécialité langues, littératures et cultures étrangères et régionales, chacun des deux premiers temps de l’épreuve orale terminale peut se dérouler, en partie, dans la langue vivante concernée par l’enseignement de spécialité, selon le choix du candidat.

Composition du jury

Le jury est composé de deux professeurs de disciplines différentes, dont l’un représente l’un des deux enseignements de spécialité du candidat et l’autre représente l’autre enseignement de spécialité ou l’un des enseignements communs, ou est professeur-documentaliste.