Une composition rédigée commentée sur la mondialisation pour les élèves de Terminale ES/L

En cette période où nos élèves de Terminale s’inquiètent voici un exemple de composition de géographie sur un sujet qui en ce moment où 3 milliards de terriens sont en quarantaine semble un peu surréaliste mais il y a encore une quinzaine de jours, ce qui y était exposé avait encore du sens  ! L’idée n’est pas simplement d’avoir un exemple de corrigé à lire, c’est d’essayer de comprendre comment il a été construit et rédigé et comment on peut mémoriser les connaissances qu’il comporte.

Le sujet proposé était « Flux et acteurs de la mondialisation »

CMA-CGM Bougainville

Le porte-conteneur Bougainville de la CMA-CGM

Zut ! Ce n’est pas un sujet qui tombera au Bac ! Dans l’ensemble les sujets proposés au Baccalauréat en composition de géographie sont simplement les intitulés des chapitres. On pourrait donc apprendre une dizaines de corrigés par cœur... si on en était capable. Mais, en fait, la génération 2002, celle qui est la plus nombreuse à passer le Bac cette année ne sait pas apprendre par cœur un texte rédigé, nous ne l’avons pas entraîné à cela (voir cet article Mémoire et mémorisation une question périmée  ? où il est notamment question d’une grande actrice de théâtre Gisèle Casadesus, décédée à plus de 100 ans).

Donc sans doute est-t-il plus efficace de comprendre comment rédiger une composition  quel que soit le sujet, y compris un sujet sur lequel on n’a jamais réfléchi auparavant.

Une accroche ennuyeuse avec peu de données chiffrées et de dates mais des données réfléchies

Le monde dans lequel nous vivons en 2020 semble s’être accéléré depuis les années 1990 : les hommes, les marchandises, les capitaux, les informations y circulent davantage et plus vite, générant une interdépendance de plus en plus grande entre les 7,7 milliards de terriens et les États dans lesquels ils vivent. C’est ce processus que nous désignons sous le nom de mondialisation.

Voilà ce que j’appelle une accroche ennuyeuse mais pratique : je n’ai fait que planter le décor en donnant une définition de la mondialisation. Mais au moins je n’ai pas mis une accroche à supprimer (style « depuis la nuit des temps…. et d’ailleurs on l’a bien vu récemment »), ni une accroche de copie d’économie (qui donnera le cours de la bourse la veille du Bac !)

J’ai mis une date « années 1990 » (qui est le tournant majeur avec la fin de la Guerre Froide, l’essor perceptible de la Chine et l’entrée dans le monde d’Internet) et un nombre : celui des habitants de notre planète (7,7 milliards) et qu’il est impératif de savoir par cœur.  Lire la suite

Publié dans Géographie, Lycée | Laisser un commentaire

Un emploi du temps-type pour lycéen autonome en quarantaine ?

Suite à l’article sur lequel je réfléchissais à l’emploi du temps-type pour un collégien, voici d’autres petites réflexions après une première semaine de quarantaine. Nous sommes tous en train de faire de l’observation participante, professeurs et élèves, et voir comment les choses s’organisent.

planning lycéen

Une idée d’emploi du temps lycéen à adapter et à

Premier constat : trop d’info tue l’info !

Depuis une semaine nous sommes inondés de propositions pour faire cours à distance et maintenir le lien avec nos élèves en utilisant les ressources innombrables qu’offrent aujourd’hui les monde d’Internet. Quand bien même nous resterions confinés pendant des mois, nous n’aurions pas le temps de  tout  découvrir !

  • Osons donc faire notre petit chemin personnel de professeur en choisissant parmi tous ces outils ceux que nous avons envie d’utiliser et en oubliant tous les autres !
  • Osons donner à nos lycéens le droit d’en faire autant avec l’aide de leurs parents.

Lire la suite

Publié dans Lycée, Méthodologie | Laisser un commentaire

Un emploi du temps-type pour collégien en quarantaine ?

Après l’article précédent sur les types d’exercices que nous pourrions imaginer mettre en œuvre en période de quarantaine, en voici un nouveau qui concerne la manière d’organiser sa journée.

planning collégien

Il est absolument nécessaire de trouver une manière de rythmer les journées de quarantaine, à la fois pour que la vie familiale puisse demeurer sereine et pour avoir l’impression, quand même, en cette période d’incertitude, de construire quelque chose et ne pas être uniquement dans l’attente que l’on repasse à une situation normale.

Nous allons avoir 4 cas de figures parmi nos collégiens et lycéens :

  • ceux qui sont tout seuls chez eux pendant que leur(s) parent(s) continue(nt) à travailler à l’extérieur (il y en aura peu dans ce cas).
  • ceux qui sont avec leurs frères ou sœurs plus âgés ou plus jeunes
  • ceux qui ont un adulte présent mais en télétravail.
  • ceux qui ont sur le dos un adulte en congé forcé toute la journée !

Lire la suite

Publié dans Collège, Méthodologie | Laisser un commentaire

Organiser le travail de nos élèves en période de Quarantaine !

Voici quelques réflexions personnelles qui peuvent nous donner des idées pour faire travailler nos collégiens et lycéens en cette période où nous ne sommes pas en vacances et où nous devons inventer de nouvelles manières de travailler depuis chez nous, en utilisant, en partie, les outils que nous offrent le monde d’Internet mais en partie seulement car nous n’allons pas passer nos journées devant des écrans et nos élèves non plus !

Première idée : comment ne pas se sentir en vacances dans un monde immobile ?

Quand on vit trois mois d’affilée dans un sous-marin, on doit pouvoir continuer à avoir l’alternance nuit et jour faute de quoi on aura beaucoup de mal à se réhabituer à la sortie du sous-marin : pour cela les sous-mariniers ont inventé un truc simple : lumière rouge la nuit, lumière blanche le jour. De cette manière simple on sait instantanément si c’est le jour ou la nuit.

Ma proposition est donc que professeurs et élèves considèrent que pour savoir que nous sommes un jour ordinaire de travail nous devons être chez nous à une heure fixe en tenue de travail et dans une position de travail et non en pyjama, vautrés dans nos lits à regarder des écrans…

Personne n’ira vérifier qu’il en est ainsi, sauf si à la maison il y a un adulte en télé-travail qui s’impose la même chose. L’intérêt est toutefois que nous sommes beaucoup plus libres et moins stressés puisque nous avons enfin le droit de considérer que nous préférons démarrer à 9 h plutôt qu’à 8 h et peut-être organiser notre emploi du temps de manière plus rationnelle.

L’autre idée qui va avec est que nous aurions intérêt d’en profiter pour établir un autre rythme : 6 jours de travail bien organisés et une seule  journée de repos et non l’emploi du temps erratique de nos élèves : 4 jours et demi agités, un mercredi après-midi inégalement utilisé et un week-end où l’on décompresse et où l’on a du mal à reprendre le rythme.

A vrai dire, élèves comme professeurs, nous sommes d’habitude plus ou moins contraints à un tel rythme : contrairement aux autres nous travaillons tous  le dimanche, parce que nous sommes stressés à la perspective de devoir faire, au dernier moment, ce que nous avons peut-être pas eu le courage de faire avant tant nous avions besoin de récupérer de ce rythme.

Bref nous pourrions décider que ce 7e jour est un jour où nous nous contentons d’activités intellectuelles plaisir (lecture, cinéma…)  mais  sans exercices scolaires à faire !

Garder le contact avec nos classes et nos élèves !

Nous les professeurs sommes en train d’essayer d’inventer des manières de faire travailler nos élèves et de vérifier qu’ils le font bien en leur proposant différentes sortes d’exercices compatibles avec le fait que nous sommes à distance.

Plusieurs questions sont en jeu :

  • maintenir un contact régulier avec nos élèves, à la fois un contact avec le groupe et un contact avec chaque élève
  • donner des échéances pour faire les exercices (en donnant une date-limite pour les rendre, en demandant que certains documents soient consultés)… tout ne sanctionnant pas ceux qui ne jouent pas le jeu car personne n’est en mesure de garantir que nos outils numériques seront accessibles et que les liaisons vont être suffisamment efficaces
  • encourager les interactions entre les élèves

C’est exactement  comme cela que fonctionnent les MOOC (Massive On Line Open Course) qui sont de mieux en mieux organisés. Lire la suite

Publié dans Collège, Lycée | Laisser un commentaire

Les espaces maritimes : espaces géostratégiques ; le lien entre composition et croquis de synthèse

Voilà un des intitulés de l’actuel programme de Géographie de Terminale  qui peut tomber en sujet de Bac. On retrouvera également cette thématique l’an prochain dans les nouveaux programmes.

D’où cet article qui tente de réfléchir sur le lien entre le croquis de synthèse et la composition et de montrer à quel point la mémorisation pertinente des éléments d’un croquis de synthèse permet de retrouver les éléments qui peuvent servir à argumenter dans une composition.

Quel  fond de carte pour faire l’exercice ?

fond de carte polaire capture

Voilà généralement le fond de carte proposé au Bac (attention il n’est pas tout à fait à jour : la frontière entre le Soudan et le Soudan du Sud n’est pas indiquée )

Ce fond de carte en projection polaire est en fait un fond de carte difficile à utiliser concernant notamment 2 régions du monde :

  • l’Europe et notamment l’Europe centrale et balkanique (parce que les États sont  petits et qu’on distingue mal les mers et les terres)
  • L’Asie orientale parce que les pays nous semblent « de travers » : nous sommes plus habitués à les voir dans une projection de type Mercator.

Lire la suite

Publié dans Géographie, Lycée, Ressources pédagogiques | Laisser un commentaire

Une réflexion sur la spécialité « HGGSP » en Terminale : la conserver ou l’abandonner ? Quels conseils pour nos élèves ?

Quel est le programme d’histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques de terminale générale ?

Triangle mots Spé

Il est paru au BO du 25 juillet 2019. Le voici en format PDF : programme Terminale Spé  HGGSP (Ce document comprend 10 pages, il est détaillé et destiné à des professeurs). Profitons-en pour remettre également le programme de Première : programme Spé Première HGGSP.

Quel est son titre ?

« Analyser les grands enjeux du monde contemporain » Lire la suite

Publié dans Lycée, Orientation | Laisser un commentaire

Fabriquer des cartes de repérage pour nos élèves ? Israël et les « territoires »

Quand en classe je cherche une carte simple pour montrer à l’improviste un phénomène que je n’avais pas prévu de montrer, je ne trouve jamais quelque chose qui me convient sur Internet. Car,  à ce moment précis,  je n’ai pas envie de devoir être dans une posture d’analyse critique de carte… je voudrais juste trouver un document qui aide mes élèves à visualiser l’espace dont je parle, à une échelle pertinente et en faisant ressortir ce qui est le plus important… S’il faut que je commence à dire qu’il n’y a pas d’échelle, qu’on a du mal à distinguer les frontières des cours d’eau, que les noms sont écrits en anglais… Cela fait beaucoup de détours avant d’arriver à montrer juste ce que je voulais montrer.

D’où cet article pour expliquer ce que j’entends par carte de repérage,en proposant un exemple et en montrant comment en fabriquer rapidement d’autres. J’ai choisi cet exemple sur Israël et les « territoires » car l’article le plus consulté sur ce blog est actuellement un corrigé d’étude critique de caricature qui porte sur cette thématique.

Repérer la Cisjordanie et la bande de Gaza ?

Capture extrait carte Israël territoires

Capture extrait de la carte de repérage (il manque le Sud où se trouve l’échelle)

Voici la carte que j’ai réalisée en utilisant le fond de carte muet du relief trouvé sur Wikipédia. J’en ai  fait ici une capture écran peu lisible et dont on trouve l’original ici en format PDF : Carte repérage Israël territoires  avec fond de carte relief

 

Lire la suite

Publié dans Collège, Croquis, Géographie, Histoire, Lycée | Laisser un commentaire