Fabriquer de petites vidéos en géographie : le Dessus des cartes ?

Fabriquer une vidéo, voilà une nouvelle compétence que j’ai commencé à apprendre pendant la période de confinement. Un de mes collègues de mathématiques du lycée Dautet Nicolas Halpern-Herla a développé une chaîne vidéo de maths (J’ai compris.com) me l’avait suggéré depuis longtemps mais je ne voyais pas bien ce qu’un professeur d’histoire-géographie pouvait expliquer dans une vidéo !

Et, dans le monde d’aujourd’hui où les professionnels de l’image animée ont des compétences techniques (prise de son, capture d’image), du matériel sophistiqué (micros, logiciels de montage) et du temps pour proposer des vidéos de grandes qualité sur la forme… (et également, sur le fond, quand ils utilisent des équipes de spécialistes),  comment oser bricoler quelque chose ?

Nous les professeurs de lycée et collège sommes toujours dans une forme d’improvisation orale, c’est comme cela que nous essayons de faire progresser nos élèves en nous déplaçant  dans nos classes pour voir comment ils se débrouillent quand on les met en activité et pour leur montrer précisément les petits trucs qu’ils n’ont pas saisis. Mais en cette période où nous sommes coincés à la maison, tout cela ne fonctionne plus !

Capture Screencast CAlifornie

L’écran qui s’affiche quand on enregistre sa vidéo sur Screencast : le diaporama Poxeroint est à l’écran, il n’y a plus qu’à appuyer sur le bouton rouge et parler devant l’écran en utilisant la souris pour montrer ce qu’on veut montrer !

D’où l’idée d’utiliser la vidéo pour cet usage ponctuel pour lequel un simple document écrit n’est pas suffisant.  Mais allons d’abord espionner ce que font les autres…

Qu’y a-t-il dans une vidéo de maths ?

On y voit juste une feuille quadrillée sur laquelle un professeur de maths écrit en expliquant pas à pas ce qu’il fait et en répétant suffisamment pour qu’on comprenne sa démarche. Bref il explique ce que mon professeur de maths expliquait à sa classe de Terminale C il y a 40 ans au tableau (parce que le niveau était moins hétérogène et que les élèves se taisaient…)  Sauf qu’il est devenu impossible de faire cela dans beaucoup de nos classes de Seconde, de Première voire de Terminale… si bien que les parents les plus aisés ont dû recours à des cours particuliers quand leurs enfants décrochaient en maths, matière perçue comme importante dans l’orientation. Ce qui a  un effet pervers en retour : dans ces classes les élèves qui ont des cours particuliers écoutent encore moins et agitent encore plus la classe !

Un autre type de vidéos de maths : donner envie de raisonner !

Un jeune Normalien surdoué, ancien élève du lycée Dautet, Mickaël Launay, a monté il y a  6 ans  une chaîne Youtube d’un autre type.  Son idée est de rendre les mathématiques attractives et, pour cela, il propose des vidéos sur des thématiques qui font travailler le raisonnement mathématique (à un haut niveau) mais qui ne sont pas directement utilisables pour faire ses exercices scolaires. Il a  choisi ce créneau de la vulgarisation des mathématiques.

Quels sont ses ingrédients  ? on voit sa tête  (il est jeune, il a un débit de voix rapide et pédagogique). Il fait des maths avec des objets concrets et simples (par exemple des bâtonnets)  ainsi qu’un feutre et un stylo. Son micro est de qualité. C’est tout !

Et, nous, que pourrions-nous proposer en géographie pour nos élèves ?

Du Dessous de Cartes au Dessus des Cartes !

Un exemple que nous utilisons parfois en classe est celui de l’émission d’Arte Le dessous des cartes. Nos élèves apprécient mais… et il y a un mais, si les premières minutes de chaque émission sont assez faciles à comprendre, le raisonnement se complique rapidement.. En fait on s’aperçoit que la difficulté du Dessous des cartes pour nos élèves à décrypter un problème géopolitique à partir de cartes est qu’ils ne connaissent pas le « dessus des cartes »  : se repérer correctement sur des cartes du monde et à différentes échelles  en ayant mémorisé suffisamment de toponymes pour qu’on puisse argumenter.

J’avais eu l’occasion en 2015, dans le cadre d’une formation de l’APHG à Paris, de proposer une petite intervention sur les croquis que je réalisais avec mes lycéens en parallèle avec un collègue de collège. Ce qui m’avait frappée alors c’était la réflexion ce collègue  : au collège il perdait beaucoup de temps quand on travaillait sur un fond de carte car un nombre important d’élèves avaient déjà  du mal à distinguer les mers des terres, y compris sur des fonds de cartes assez simples…

Or je constate que, désormais, c’est aussi le cas d’un certain nombre de mes élèves de Première voire de Terminale… À force d’avoir fait de la géographie hors sol sur des notions abstraites (« métropolisation », « développement durable », « espaces productifs », « dynamiques »… ) et en s’appuyant sur des documents à critiquer (affiches, logos…) nous faisons comme si nous parlions d’une planète où nos élèves avaient quelques repères… Or ce n’est pas le cas du plus grand nombre !

Remettre des fondations et commencer par localiser les éléments concrets : mers, cours d’eau, montagnes, villes avec leur nom !

Il me semble que nous devons refaire ce travail de fondations et que la vidéo courte (5 à 8 mn se prête parfaitement à un repérage de base sans lequel notre matière ne brasse que du vent. Car, rien ne s’enracine en géographie, si ce n’est pas placé précisément à l’échelle locale sur une carte.

Or pour se repérer facilement il faut à nos élèves des cartes à différentes échelles et des graphiques simples. Ceux du Dessous des cartes sont trop sophistiqués.

J’ai donc fait quelques essais, pour l’instant imparfaits sur le plan technique et que j’ai mis en ligne sur le site PeerTube de l’espace numérique de la région Nouvelle Aquitaine.

Avec quels outils fabriquer nos vidéos ? Screencast, Khartis, Excel et Powerpoint

J’ai profité pendant le confinement d’une formation Canopé qui donnait les bases d’utilisation un petit logiciel  de vidéo Screencast o matic

Il est gratuit dans la version de base -celle qui ne permet de réaliser qu’une vidéo de 15 mn (maximum) et sans montage- (sinon il faut payer) ; le format des vidéos est léger (environ 1 méga par minute… ). On peut l’utiliser en ligne (sans le télécharger). On n’a donc pas besoin de se créer de compte.

Screencast permet de filmer sa tête et un écran (avec des documents) mais ensuite on ne plus enlever sa tête… donc autant ne pas la mettre du tout (sauf peut-être dans une vidéo d’introduction -c’est ce qu’ont fait mes collègues de maths- et c’est important, on a besoin de savoir qui se cache derrière un document vidéo, cela le rend plus personnel. Après la voix suffit.

Juste filmer un diaporama Powerpoint ?

On pourrait tout simplement réaliser un Powerpoint parlant (mais cela prend davantage de mémoire et c’est moins pratique). Car filmer son diaporama Powerpoint avec Screencast permet des retours en arrière sur une diapositive et permet d’aller plus loin (insérer un bout de film ou montrer un site Internet (sans avoir préalablement dû faire une capture ou une manœuvre compliquée).

Que mettre dans de telles vidéos et sur quels thèmes ?

La question est de savoir ce qu’on met comme document dans ce Powerpoint qu’on va filmer et cela rejoint un article de ce blog  concernant les diaporamas comme support de cours et d’exposés oraux :

  • mettre un seul document simple par diapositive (carte, graphique, tableau, photo) et prendre le temps de le décrire ou l’expliquer
  • éviter de mettre du texte sauf pour légender la photo mais mettre à l’écran les noms, dates et éléments à mémoriser ou prendre en notes.

Voir le petit Powerpoint suivant qui explique la démarche : Fabriquer de petites vidéos pédagogiques en géographie

On retrouvera les premiers essais de ce type de vidéos sur la chaine PeerTube de Lycée Connecté de Nouvelle Aquitaine : je suis en train d’améliorer la qualité du son et de réduire la durée (à moins de 8 mn). Ces vidéos concernent pour l’instant les Etats-Unis.

capture Peertube

 

 

 

 

 

 

Cet article a été publié dans Collège, Géographie, Lycée, pédagogie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s