Une réflexion sur la spécialité « HGGSP » en Terminale : la conserver ou l’abandonner ? Quels conseils pour nos élèves ?

Quel est le programme d’histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques de terminale générale ?

Triangle mots Spé

Il est paru au BO du 25 juillet 2019. Le voici en format PDF : programme Terminale Spé  HGGSP (Ce document comprend 10 pages, il est détaillé et destiné à des professeurs). Profitons-en pour remettre également le programme de Première : programme Spé Première HGGSP.

Quel est son titre ?

« Analyser les grands enjeux du monde contemporain »

Comment est-il organisé ?

Il est organisé comme celui de Première avec ses « thèmes », ses « axes »,  ses « jalons » (traduction : exemple relativement simple sur l’un des axes du thème) et ses « objets de travail conclusifs » (traduction exemples complexes sur le thème). (Voir le dossier Enseigner la spécialité HGGSP dans le n° 449 d’Historiens et Géographes).

Quels sont les 6 thèmes proposés en Terminale ? 

  • Thème 1 – De nouveaux espaces de conquête
  • Thème 2 – Faire la guerre, faire la paix : formes de conflits et modes de résolution
  • Thème 3 – Histoire et mémoires
  • Thème 4 – Identifier, protéger et valoriser le patrimoine : enjeux géopolitiques
  • Thème 5 – L’environnement, entre exploitation et protection : un enjeu planétaire
  • Thème 6 –L’enjeu de la connaissance

Quel est l’horaire prévu ?

6 h par semaine

Quelle sont les épreuves prévues pour le Bac ?

Pour quelle(s) poursuite(s) d’études cette spécialité HGGSP semble-t-elle plus particulièrement adaptée ?

Pour préparer, dans une des 75 Universités publiques françaises :

  • Licence d’Histoire et/ou de Géographie
  • Licence de Droit ou Sciences Économiques
  • Licence LEA (Langues Étrangères Appliquées)
  • Autre licence en Fac de Lettres, de Droit, de Sciences Économiques, Arts…

Pour préparer, dans une CPGE (Classe préparatoire aux grandes écoles) d’un lycée (généralement public), un concours sélectif et entrer dans une Grande École :

Ces CPGE préparent en 2 ans (ou 3 si redoublement) à la fois aux ENS (Écoles Normales Supérieures de Paris et de Lyon), aux Grandes Écoles de Commerce (type HEC, ESSEC…), au CELSA (école de journalisme), à l’ESM (École Spéciale Militaire Saint Cyr), à Sciences Po (entrée en 3 e année).

Elles s’adressent à des élèves studieux, motivés et en bonne santé qui sortent de Terminale avec un bon niveau devront être capables de travailler avec intensité dans des classes nombreuses (jusqu’à 60 élèves) à préparer des concours sélectifs. 

Il existe 4 filières possibles pour ceux qui gardent la HGSSP en Terminale : 

Je n’évoque pas ici les Grandes écoles d’ingénieurs  auxquelles on accède via les CPGE scientifiques : nos élèves doivent logiquement abandonner la HGGSP même si elle leur plaisait et gardent en Terminale les spécialités Maths et Physique… cela semble de bon sens !

Ceux qui veulent faire la filière économique peuvent abandonner la HGGSP et ne garder que Maths et Sciences Économiques en Spécialité (puisqu’ils continueront à faire de l’Histoire-Géographie en tronc commun). Ceux qui veulent faire la filière littéraire A/L peuvent également abandonner la HGGSP et garder Littérature/philo et Langues puisqu’ils continueront à faire de l’Histoire-Géographie en tronc commun.

Dans des écoles privées supérieures :

  • Sciences Po (Paris, Bordeaux, etc…) sur sélection très sévère pendant l’année de Terminale (ce qui est très tôt pour être sélectionné).
  • Écoles  privées avec entrée sur « petit » concours et gros chéquier !

À l’étranger ?

  • Il n’est pas simple d’aller étudier dans un système universitaire étranger avec juste le Bac sauf si on a déjà l’équivalent du Bac du pays où l’on va étudier : c’est le cas uniquement des rares Abibac (qui vont aussi obtenir l’Abitur le Bac allemand) et des Bachibac (qui vont aussi obtenir le Bachillerato, le Bac espagnol) ou Esabac (qui vont aussi obtenir l’Esame di Stato italien).
  • Il sera en effet plus facile de passer un semestre à l’étranger (en Europe) un peu plus tard dans son cursus grâce au programme d’échanges Erasmus + (si l’on est un étudiant sérieux à l’Université).
  • Pour un francophone il est possible de postuler dans les Universités du Québec (ex. CEGEP de Trois Rivières, Université Laval mais c’est évidemment coûteux –avion, logement même si les frais d’inscription ne sont pas très importants-).

Dans des formations courtes avec un diplôme  Bac + 2  : BTS (préparés dans des lycées) et DUT préparés dans les IUT (dépendants d’une Université)

A priori ces diplômes (BTS- Brevet de Technicien Supérieur– et DUT -Diplôme Universitaire de Technologie-) sont destinés à des étudiants qui ont un Bac technologique ou professionnel mais, parfois, il demeure quelques places pour les candidats ayant des Bac généraux.

La spé HGGSP n’est pas inintéressante pour certaines spécialités (Il existe 122 spécialités en BTS !) par exemple en  BTS de tourisme, en DUT information-communication (avec en 2e spécialité langues).

Ces formations courtes en lycée où l’on est bien encadré ou dans un Institut Universitaire de Technologie,  qui mêlent formation théorique et stages, peuvent redonner confiance pour oser continuer des études plus longues en préparant ensuite une Licence professionnelle.

À rien ?

Cette spécialité HGGSP est aussi intéressante en soi par la culture générale et l’ouverture sur le monde qu’elle peut apporter à un citoyen de démocratie.

Car on peut imaginer, après le Bac général, suivre un CAP de pâtisserie, de chaudronnerie, d’optique, de joaillerie, de menuiserie, d’horticulture… bref de métiers manuels qui ne nous demandent pas d’avoir des compétences spéciales en géopolitique (voir Préparer un CAP en 1 an après le Bac).

Mais pour être un citoyen éclairé dans une démocratie, pouvoir suivre l’actualité et s’engager dans la cité, il est intéressant d’avoir abordé ces différentes thématiques au lycée.

Cet article qui évoque des pistes d’orientation  post Bac et donne des adresses pour se renseigner davantage me semble très important pour nos élèves car lors du « Grand Oral » on leur demandera de parler de leurs projets d’orientation.

 

 

 

Cet article a été publié dans Lycée, Orientation. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s