Jacques Séguin, décès d’un hussard de la République

Est-ce parce qu’il avait vu le jour au printemps 1945 à quelques jours du 8 mai ? Toute sa vie, Jacques Séguin n’aura cessé de parcourir les chemins de la mémoire, de l’histoire et de la citoyenneté.

Jacques Séguin, c’était l’engagement fait homme, que ce soit dans sa vie professionnelle, au sein de l’Éducation nationale pendant 40 ans, ou dans la jacques seguin 2019 1vie associative, de l’Association des Professeurs d’Histoire et de Géographie (APHG) à la Fédération des Médaillés de la Jeunesse et des Sports, en passant par l’Association des Déportés, Internés et Familles de disparus (ADIF), l’Union des Associations de Combattants et Victimes de Guerre ( UDAC), les auditeurs de la défense nationale (IHEDN) , les Palmes académiques (AMOPA), les Amis de la gendarmerie, la fondation du maréchal de Lattre, ou encore les amis du musée du sous-officier de l’ENSOA,  les Porte-drapeaux, la SNSM, les Réservistes citoyens…

Géographe de formation, Jacques Séguin n’en était pas moins avant tout un  grand passionné d’histoire. Bien plus qu’un simple enseignant d’histoire, il était totalement engagé dans la mission de service public qu’il avait choisie, montant des projets avec ses collègues, incarnant l’histoire en faisant venir des témoins dans ses classes, en les intéressant au Concours National de la Résistance et de la Déportation (CNRD), ou en les guidant vers des lieux de mémoire et d’histoire, Verdun, les sites du débarquement en Normandie ou Oradour sur Glane.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Jacques Séguin en 2011 lors d’une visite du Conseil constitutionnel.

Il avait aussi, depuis plus de 40 ans, rejoint l’association nationale des professeurs d’histoire et de géographie (APHG) dont il partageait le combat incessant pour promouvoir et, souvent, défendre la place de la discipline dans les programmes d’enseignement. Au niveau national, il était membre du comité national, des commissions collège puis civisme, et avait été chargé de mission. Au niveau régional, à Poitiers, il avait été l’un des porteurs des journées nationales de l’histoire et de la géographie, les Agoras.

 

Guy Brangier, le 14 juillet 2019

Jacques Séguin est décédé le 12 juillet 2019 à 74 ans. Il repose au cimetière de Châtelaillon-Plage.

Publicités
Cet article, publié dans Hommage, Mémoire, Très Non classé, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s