Une convention entre l’APHG et l’INRAP : quelles pistes pédagogogiques en matière d’archéologie pour le Poitou-Charentes ?

Le comité national de l’APHG a voté en juin 2019 la signature d’une convention entre l’APHG et l’INRAP qui est l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives, nous rappelant au passage que le week-end dernier (14-15-16 juin 2019) étaient organisées partout en France les Journées Nationales de l’Archéologie. D’où l’idée de cet article pour donner quelques pistes sur les ressources pédagogiques que peut mettre à disposition l’INRAP en Poitou-Charentes et plus largement sur les sites archéologiques qui peuvent intéresser nos élèves.

Fouilles La Rochelle 2.jpg

Le chantier de fouilles du parking du Gabut à La Rochelle au pied de la Tour Saint-Nicolas : un bon exemple des ressources proposés par l’INRAP

On renverra d’abord nos collègues à cet article du site national de l’APHG : l’Inrap, un site compagnon des enseignnants d’histoire-géographie de Joëlle Alazard paru le 11 juin 2019 dans lequel notre collègue rappelle la révolution silencieuse de l’archéologie :

« Depuis une quarantaine d’années, l’histoire a été révolutionnée par l’archéologie. Le développement des fouilles préventives et les extraordinaires progrès techniques et méthodologiques de la discipline (recours aux procédures de datation absolue, méthodes de télédétection et de prospection géophysique, développement de l’archéodémographie, de la bioarchéologie….) ont permis de revisiter l’histoire et d’en découvrir des pans entiers. »

Si spontanément et dans les clichés qu’on pouvait avoir gardé l’archéologie était d’abord associée à l’étude de la Préhistoire et des époques anciennes (l’Antiquité égyptienne, gréco-romaine), il faut d’abord prendre conscience que ses champs d’investigation se sont considérablement développés (par exemple avec de nombreuses recherches archéologiques en rapport avec la Première Guerre mondiale) et que les outils méthodologiques ont considérablement progressé.

Deuxièmement alors que les fouilles archéologiques sont classiquement associées à des des grottes préhistoriques largement inaccessibles ou à des régions arides du bassin Méditerranéen, la multiplication des fouilles préventives en France sur tous les sites concernés par des projets d’urbanisation a pour conséquence la présence à proximité de nos lycées et collèges de petits chantiers de fouille (et donc d’archéologues susceptibles de faire comprendre l’intérêt de leur métier et de leurs démarches.)

Comme le dit le site de l’INRAP avec sa carte interactive  :

« l’INRAP fouille près de chez vous !« 

 

Voici donc quelques suggestions pour les collègues de l’académie de Potiers enseignant en collège et au  lycée de.

Rappelons d’abord cet article de 2016 : Brève de rentrée : la Préhistoire (6e)

Deux sites permanents où l’archéologie est au coeur de la démarche

Le Paléosite de Saint-Césaire

reconstitution d'un village néanderthalien

reconstitution d’un village néandertalien au Paléosite de Saint-Césaire (17)

  • Il se situe en Charente-Maritime à proximité de Saintes
  • C’est un parc de 10 hectares ouvert en 2005 et consacré à l’homme de Néandertal qui se veut « centre interactif de la préhistoire »

Le tumulus de Bougon

Tumulus Bougon.JPG

tumulus A Bougon : nécropole néolithique (Deux-Sèvres)

  • Il se situe dans les Deux-Sèvres (environ 45 mn au Sud-Ouest de Poitiers et 40 mn au Nord-Est de Niort à proximité de l’autoroute A 10 -sortie 31-)
  • C’est une nécropole néolithique
  • On y trouve un musée inauguré par le Conseil Général des Deux-Sèvres en 1993

Les ressources locales de l’INRAP sur La Rochelle  : des chantiers de fouilles en cours ou dont les découvertes ont déjà été exploitées.

Autour de La Rochelle, on peut ainsi découvrir de nombreux exemples de chantiers correspondant à des périodes très différentes  :

Pour la région de La Rochelle on peut aussi signaler l’association Archéaunis (qui propose des publications détaillées sur certains exemples locaux : par exemple Esnandes Aux origines d’une ancienne frontière au Sud du marais poitevin).

La carte interactive de l’INRAP permet de faire ce repérage  sur les autres chantiers de fouilles présents dans la région

Et si nos élèves veulent devenir archéologues ?

Pour terminer un lien vers l’article « Profession archéologue » du site de l’INRAP : voilà un métier qui fait souvent rêver nos élèves et cet article est bien plus détaillé que la fiche métier de l’ONISEP

Publicités
Cet article a été publié dans Histoire, Lycée. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s