Géographie électorale et territoire de proximité : l’exemple de la Charente-Maritime aux élections européennes de 2019

Le futur programme de spécialité HGGSP (Histoire Géographie Géopolitique Sciences Politiques) évoque la citoyenneté européenne et donc les élections européennes. Or la géographie électorale offre une approche pluridisciplinaire intéressante puisqu’elle nécessite une profondeur historique et une compréhension des systèmes électoraux.

Aux lendemains des élections européennes du 26 mai 2019, le quotidien régional Sud Ouest publie cette infographie sous forme de carte interactive dont j’ai fait une saisie d’écran :

résultats Européennes de 2019 Charente Maritime.PNG

On peut retrouver la carte interactive sur le site de Sud Ouest

Voilà typiquement le genre de carte muette sur laquelle nous pouvons faire de l’analyse critique de carte avec nos élèves. (On peut retrouver les cartes des autres départements tout aussi facilement sur Internet pour travailler sur un département familier).

Mais on peut également s’entraîner avec nos élèves à construire des graphiques de ce type en réfléchissant à l’ordre et aux couleurs choisies.

camembert les 79 députés français 2019.PNG

Par défaut il n’est pas facile avec Excel de fabriquer un diagramme en 1/2 camembert : il faut « bidouiller » en sélectionnant une catégorie supplémentaire correspondant au total (ici 79), en faisant une rotation de 270° puis en choisissant de rendre invisible le 1/2 cercle correspondant au total : il ne reste plus que l’autre 1/2 cercle !

L’analyse de la carte de Charente-Maritime aux élections européennes de 2019

On a là une carte représentant les 469 communes de Charente-Maritime  qui leur attribue une couleur (bleu marine, vert clair, vert gazon et rouge) en fonction de la liste arrivée en tête aux élections européennes du 26 mai 2019.

A première vue le bleu marine domine et le vert clair se concentre dans quelques points qu’on identifie assez facilement : l’agglomération de La Rochelle et l’île de Ré, l’agglomération de Royan, la ville de Saintes et quelques autres communes isolées. Enfin il y a deux petites taches de couleurs qui attirent notre attention : une vert gazon et une rouge.

Mais l’analyse critique  de carte nous demande de procéder de manière plus méthodique.

La géographie électorale exige de connaître préalablement de nombreux paramètres : le cadre communal et l’organisation du territoire étudié ; le contexte du scrutin étudié ; l’échiquier politique actuel (et passé)

Pour analyser cette carte il faut préalablement connaître de nombreux éléments à la fois sur les communes, sur le mode de scrutin (une élection à la proportionnelle sur une liste nationale comprenant 79 noms avec un seul tour), le contexte politique (34 listes pour un scrutin qui, depuis 1979, n’a jamais vraiment attiré les électeurs français). Les élections au Parlement européen ne déplacent généralement que moins d’un électeur sur deux (un peu plus de 50 % cette année), alors qu’aux présidentielles on peut compter sur un taux de participation qui  dépasse les 75%).

Il faut également connaitre les formations politiques en France (mais aussi en Europe au Parlement Européen) aujourd’hui et sur une grande profondeur historique (depuis la IIIe République).

Quelle est la signification des 4 couleurs présentes sur la carte  ?

  • bleu marine = Rassemblement National de Marine Le Pen (qui est le nouveau nom du Front National, ce parti d’extrême droite fondé par son père, Jean-Marie Le Pen, qui apparait sur la scène nationale aux Présidentielles de 1974 avec 2 % des suffrages et a toujours fait des scores importants aux élections européennes du fait de l’abstention et du mode de scrutin à la proportionnelle à un tour (favorable aux petites formations aux extrémités de l’échiquier qui ne peuvent pas s’allier quand il y a 2 tours)

 

  • vert clair = LREM (La République en Marche) qui est le nouveau mouvement créé par Emmanuel Macron et qui a permis son élection comme Président de la République en mai 2017.

 

  • vert gazon =EELV (Europe Écologie les Verts) qui est un des mouvements écologiques (le plus important) ; depuis plusieurs décennies les écologistes font un meilleur score aux élections européennes qu’aux élections nationales. Le scrutin de liste à la proportionnelle à un tour leur est également favorable.

 

  • rouge =LFI (La France Insoumise) qui est le mouvement mené depuis 2017 par Jean-Luc Mélenchon, qui considérait que le parti socialiste dont il était issu avait viré trop à droite et a créé sa propre formation.

 

Les autres formations politiques ne sont pas représentées sur cette infographie (mais on les retrouve sur le diagramme en 1/2 cercle).

Bref les deux grandes formations qui ont fait l’alternance dans notre Ve République depuis 1958 : la droite classique d’un côté, la gauche autour du parti socialiste de l’autre, ne sont pas dans les formations en tête lors de cette élection européenne de 2019. Néanmoins elle obtiennent quand même quelques sièges : 8 pour la droite classique, 6 pour les socialistes.

Le maillage communal et son biais visuel

D’autre part les communes en France  sont de taille très inégale (voir l’article Comprendre les territoires de proximité qui évoque le découpage communal du territoire français) mais surtout d’un poids démographique très inégal.

Ainsi dans ce département de Charente-Maritime, la commune de La Rochelle est la plus peuplée,  compte environ 80 000 habitants et 50 683 inscrits sur les listes électorales. En revanche le petit point rouge qui attire l’œil au sud de la carte correspond à la commune de Saint Médard qui ne compte que 76 habitants et  67 inscrits parmi lesquels 6 ont voté pour la France Insoumise (d’où le rouge) mais 6 ont également voté pour le RN… donc l’infographiste aurait été avisé de garder le bleu pour éviter d’attirer l’attention sur une particularité qui n’en est pas une !

Quant à l’autre petite tache verte elle correspond à Saint Saturnin des Bois (873 habitants) après vérification c’est une erreur : la liste RN a rassemblé 92 voix contre 56 pour EELV : là encore on aurait dû avoir du bleu marine.

Bref la carte ne devrait être qu’en bleu marine et en vert clair.

Un tableau récapitulatif montre que le poids du RN n’est pas si important

tableau élections.PNG

Alors que la carte bleu marine/vert clair semble donner l’impression visuelle que le RN est très largement dominant en Charente-Maritime, en réalité le tableau montre que l’écart de voix est limité : en simplifiant les petites communes rurales ont mis RN en tête, les communes urbaines et des communautés d’agglomération (La Rochelle, Royan, Saintes, Rochefort) + l’île de Ré ont mis LREM en tête.

listes européennes de mai 2019.PNG

Un choix de couleurs regroupant en familles certaines listes

Pour essayer de comprendre quelque chose à la répartition des voix dans ce scrutin où l’on compte un si grand nombre de listes,  j’ai choisi d’attribuer des couleurs correspondant à l’échiquier français qui va classiquement de l’extrême-droite  à l’extrême gauche.

  • bleu marine pour le RN et le mouvement Debout la France de Dupont-Aignant
  • bleu  pour la droite classique et les centristes : la liste François-Xavier Bellamy et celle baptisée « Les Européens »
  • bleu clair pour LREM qui a récupéré des électeurs de la droite modérée, du centre et de la gauche modérée
  • rose pour les socialistes qui sont séparés en deux listes (celle de Benoît Hamon qui était le candidat du parti socialiste -c’est-à-dire du parti du Président sortant François Hollande- aux élections présidentielles de 2017 ; celles de Raphaël Glucksmann -Envie d’Europe Écologique et Sociale-)
  • rouge pour les communistes du PCF et pour la liste Lutte Ouvrière de Nathalie Arthaud.

A ces couleurs qu’on retrouve dans nos manuels sur la IIIe, IVe et Ve République s’ajoute, depuis les années 1980, du vert pour les écologistes (avec deux listes ici : celle de Yannick Jadot Europe Écologie les Verts et la liste Urgence Écologie)

J’ai choisi du jaune pour les mouvements populistes nés ces derniers mois avec le mouvement des gilets jaunes et du orange pour la France insoumise de Jean-LucMélenchon (ex membre du parti socialiste) car ce parti a, lui aussi, une coloration populiste qui s’ajoute à sa coloration à gauche (rose + jaune = orange !)

On peut qualifier de populiste un mouvement politique qui prétend incarner le peuple et dénie ainsi le droit aux autres formations de parler en son nom et nie la légitimé des représentants des autres partis.

Enfin le gris correspond à toutes les listes qui ont des sensibilités a priori inclassables sur l’échiquier (parti animaliste, Oubliés de l’Europe…) et sont très marginales.

Comme le scrutin était un scrutin de liste national seules les listes qui ont obtenu plus de 5 % des suffrages exprimés se sont répartis les 79 sièges. Au final et malgré l’écart des voix le RN et LREM en ont 23 chacun.

graphique 79 députés.PNG

 

Quelles cartes seraient plus pertinente pour visualiser les différences spatiales ?

Plutôt que cette infographie du Sud Ouest opposant à la fois à l’échelle des départements et de la France une France en bleu marine à une France LREM, il me semble qu’il serait déjà  plus intéressant de remplacer les figurés de surface par des figurés ponctuels (c’est à dire des disques) proportionnels au nombre de voix. C’est très facile avec le SIG qu’ils utilisent.

Mais, plus encore, en se focalisant au choix sur LREM ou le RN on pourrait faire une carte par classes avec une gamme de couleurs d’autant plus intenses que le score est élevé et en réfléchissant à l’intensité des coloris choisis (qui doivent rester à mon sens relativement pastels et non très intenses car ces listes n’obtiennent que des scores modérés avec un tel éclatement de voix).

Plus intéressant encore une carte avec des disques proportionnels portant ces coloris pastels (mais cela devient beaucoup plus difficiles à réaliser même avec un SIG)

Pour cela il faut donc travailler avec un SIG et récupérer un fichier de données Excel sans avoir à tout retaper à la main pour 469 communes. Nous en parlerons une prochaine fois car l’utilisation d’un SIG simple peut être une compétence que nous pourrons chercher à développer avec quelques élèves débrouillés de notre future spécialité HGGSP.

Voici le lien vers les documents modifiables pour retravailler ces graphiques :

élections européennes Charente Maritime

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Géographie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s