Un projet d’expédition et de recherche sur le développement durable : Résîliences de GéOdyssées

Deux jeunes géographes, diplômés de l’Université de La Rochelle en 2014, (Adrien Prenveille et Fanny Rubia) sont venus au lycée Dautet mardi 7 mai 2019 présenter à plusieurs classes de Seconde, Première et Terminale, le projet original qu’ils ont réalisé.

Résîliences  est projet de recherche et de reportage de deux ans sur le changement climatique dans les petites îles du monde. On peut en retrouver tous les détails sur le site GéOdysées où l’on trouve de nombreuses ressources pédagogiques (textes, illustrations, extraits vidéos.

Utopia

Adrien Prenveille et Fanny Rubia ont préparé leur expédition pendant une année puis sont partis pour un voyage d’un an autour du monde avec 7 étapes dont ils ont ramené un film documentaire de 52 mn Utopia.

Le postulat de départ de nos deux géographes est le suivant :

« L’adaptation au changement climatique est l’un des grands défis auxquels l’humanité doit désormais faire face. Or les populations des petites îles sont très exposées aux impacts du changement climatique (montée des eaux, hausse de l’intensité et de la fréquence des événements extrêmes, acidification des océans, etc.) ; mais aussi à la mondialisation, qui entraîne de profondes modifications de leurs modes de vie (dépendance aux importations, étiolement des pratiques culturelles locales, etc).

Cependant, certaines communautés insulaires ont gardé un lien fort avec leurs racines et leurs traditions. Ces dernières sont fondées sur une très bonne connaissance du milieu naturel et une gestion durable des ressources, ainsi que sur des valeurs de partage. Ces peuples, qui ont eu à faire face à des changements environnementaux au cours de leur histoire, ont développé des stratégies d’adaptation transmises de génération en génération. Dans l’objectif de perpétuer la vie et de préserver leur culture sur ces terres de contraintes, ils ont bâti leur propre résilience. »

 

L’on découvre dans le documentaire 6 environnements insulaires très différents mettant chacun en lumière un des aspects d’une gestion locale durable.

On a là pour nos cours de géographie sur le développement durable des études de cas très intéressantes.

1. Seraya Besar (Indonésie) : restauration du récif corallien

Seraya Besar (600 habitants, 7 km²) est  une île de la Sonde en Indonésie. Le projet en cours est la restauration du récit corallien dans le but de ramener du poisson nécessaire à la survie de cette population. Le corail avait été détruit par 40 années de pêche à la dynamite.

L’association française Coral Guardian  créée en 2012 est le partenaire scientifique de ce programme de restauration dont on peut comprendre le mécanisme simplement en allant visiter l’aquarium de La Rochelle ! Il s’agit de fixer des morceaux de coraux intacts sur des grilles pour permettre qu’ils se développent à nouveau.

2. Ua Pou, archipel des Marquises (Polynésie française) : création d’une AME (Aire Maritime Educative)

Ua Pou (2200 habitants, 105 km²) est petite île de l’Archipel des Marquises (en Polynésie française),  île haute qui compte 7 vallées tournées vers l’océan.  Une aire maritime éducative y a été créée.  C’est une classe de CM2 qui porte ce projet de « connaître, vivre et transmettre la mer ». La société marquisienne a été destabilisée par la colonisation et l’évangélisation, a perdu beaucoup de ses repères culturels et est entrée dans la société de consommation, ce qui a contribué à développé une surpêche pour pouvoir vendre au marché que représente l’île de Tahiti.

Les AME sont en plein essor, de nombreuses ont vu le jour, non seulement en Polynésie française, mais également en France (comme celle de La Rochelle) et dans les Outre-Mer français : environ 100 classes de CM2 sont impliquées.

Voir les informations sur AME (pour comprendre comment cela fonctionne concrètement) et sur Agence Française de la Biodiversité (pour s’y inscrire pour l’année 2019-2020 avant le 15 mai).

3. Big Island, archipel des Hawaï (Etats-Unis) : réinvention d’une agriculture locale

L’île d’Hawaï, ou « Big Island » est la plus grande de l’archipel (190 000 habitants, 10 500 km²). Elle possède une importante diversité de paysages et d’écosystèmes compte tenu de la présence d’une côte au vent -très arrosée-, d’une côte sous le vent- plus sèche et d’un sommet qui culmine à 4205 m le Mauna Kéa et qui est donc enneigé. Les sols volcaniques sont très riches pourtant 85 % de la nourriture est importée, et la population pauvre y souffre beaucoup d’obésité et de diabète de type 2 tout particulièrement les natifs d’Hawaï.

D’où les initiatives proposées par le Kohala Center, un institut de recherche fondé en 2000 qui vise à promouvoir et protéger les patrimoines naturels et culturels d’Hawaï (attention ! son site est évidemment en anglais et pas très visuel : très peu de photos contrairement aux adresses proposées précédemment).

4. Ustopo, archipel des San Blas au Panama : un territoire géré en autonomie par les Indiens Kuna

L’île d’Ustupo (2000 habitants, 0,2 km²)  fait partie de la Comarca Kuna Yala , une province du Panama qui comprend l’archipel des San Blas et une bande de terre sur le littoral de la mer des Caraïbes. Ce territoire appartient et est géré indépendamment du Panama par les Kuna, des Indiens d’Amérique latine qui comptent parmi les rares groupes ethniques à avoir résisté à la colonisation espagnole.

Le fonctionnement politique et social en est expliqué dans le film par un Kuna diplômé qui a fait des études d’économie à Panama City et peut donc comparer ce système de gouvernance locale à l’économie et marché.

5. Saint-Pierre et Miquelon (France) : la question du tri et de la gestion des déchets sur une île

Saint-Pierre et Miquelon (6000 habitants 242 km²) est une collectivité d’Outre-Mer française qui se situe au large du Canada. Elle  s’est développée grâce à la pêche à la morue mais son économie s’est effondrée à la suite du moratoire canadien de 1992, qui interdit ou presque la pêche industrielle. De ce fait l’île ne vit plus que des importations mais l’engagement récent de la mairie de St-Pierre pour gérer les déchets est une initiative encourageante

(6. Flores, Açores  (Portugal) : la recherche individuelle de solutions d’autosuffisance alimentaire et énergétique)

L’île de Flores (3900 habitants, 140 km²) fait partie des 9 îles qui composent l’archipel des Açores, une région autonome du Portugal. L’île est en déprise.

Nous en avions parlé dans l’article après la 2e Nuit de la Géographie à La Rochelle en avril dernier : notre collègue Louis Marrou professeur de Géographie à l’Université de La Rochelle y était en mission de recherche.

Si les Florentins s’en vont, quelques familles originaires du continent s’y installent pour vivre d’une façon alternative, en cherchant l’auto-suffisance alimentaire et énergétique notamment. » (Cette initiative reste  très individualiste et n’est pas présentée dans le film de l’expédition car elle n’en illustre pas le fil rouge : découvrir des pratiques collectives à petite échelle mais pouvant constituer des pistes pour d’autres espaces).

7. El Hierro  (Canaries -Espagne ) : le pari des énergies renouvelables

El Hierro (10 000 habitants, 270 km²) est une des îles de l’archipel espagnol des Canaries, beaucoup moins connue (car plus isolée et moins peuplée, à l’écart des flux du tourisme de masse qu’on trouve ailleurs (l’archipel compte 2,2 millions d’habitants).

El Hierro a fait construire une centrale de production électrique hydro-éolienne (les éoliennes produisent de l’électricité, sont couplées à une  usine de désalinisation de l’eau de mer qui stocke de l’eau en amont (quand il y a du vent), laquelle peut-être turbinée pour produire de l’électricité hydraulique (quand il n’y a pas de vent) et est en passe de remplacer sa centrale thermique alimentée au fioul.

Pour conclure la présence de nos deux explorateurs du XXI e siècle qui ont pu présenter leur film et leur expédition devant plus d’une centaine d’élèves et voir leur réaction était peut-être le plus grand apport de cette rencontre.

 

Publicités
Cet article a été publié dans Collège, Conférences et rencontres, Géographie, Lycée, Ressources pédagogiques. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s