Pétrole : d’autres ressources pédagogiques pour le collège et le lycée

L’article précédent « Pétrole et gaz : une carte, des statistiques et des graphiques pour faire de l’analyse géographique au lycée et au collège me semble présenter un certain nombre de faiblesses et lacunes. L’idée de départ était d’y fournir quelques données utilisables en classe au lycée et au collège à partir des sources vérifiées et notamment de ce 67e rapport sur l’énergie dans le monde de BP (BP Statistical Review of World Energy de juin 2018).

D’où l’idée de rajouter ces deux éléments : une courbe des cours du pétrole et un lien vers un documentaire d’Arte Coup de poker sur l’essence

cours du baril

L’évolution du cours du pétrole depuis 1861 (capture d’écran de la page 20 du rapport BP 2018  qu’on peut lire plus lisiblement sous ce lien )

Premièrement ce graphique qui montre sur une longue durée l’évolution du cours du baril de pétrole depuis les débuts de l’exploitation du pétrole en 1861 aux États-Unis. Il est en anglais avec 2 courbes (en vert foncé le prix en $ courant et, en vert clair -ce qui est sans doute plus intéressant à commenter-, en $ de 2017 (ce qui explique qu’à la fin de la courbe comme on est en 2017 on ne voit plus qu’une seule couleur !)

Sur ce graphique on peut lire la très grande variabilité des cours du pétrole depuis les débuts de l’exploitation, les périodes où la spéculation a été la plus lucrative et les épisodes géopolitiques qui ont influé sur ce cours. Parmi les plus récents : le choc pétrolier d’octobre 1973, celui lié à la révolution iranienne de 1979, l’invasion de l’Irak en 2003, le printemps arabe de 2011… et tout à coup un épisode qui semble très bizarre l’effondrement très brutal des cours du pétrole entre 2014 et 2016.

Or il se trouve la chaîne Arte a diffusé hier 4 décembre 2018 un documentaire sur ce thème Coup de poker sur l’essence, documentaire de 59 mn de Jean Crépu (2018) actuellement disponible en streaming jusqu’en février 2019 et dont voici l’argument :

« En septembre 2012, un jeune analyste français des marchés pétroliers, Alexandre Andlauer, publie une étude choc, annonçant la chute prochaine des cours du pétrole. Une analyse à contre-courant alors qu’après le troisième choc pétrolier, en 2008, qui a vu le cours du baril flamber à près de 150 dollars, on agite plus que jamais la menace du « peak oil« : l’épuisement des ressources, redoutée depuis les années 1970. Pourtant, dès la fin 2013, le monde regorge de pétrole, confirmant le scénario du franc-tireur. En deux ans, le baril de brut va perdre 70 % de sa valeur. Différents facteurs ont contribué à ce « contre-choc » pétrolier, mais Jean Crépu révèle ici le plus décisif : un bras de fer joué en sous-main, et perdu, par l’Arabie saoudite, suivie à contrecœur par ses partenaires de l’Opep, contre leur rival américain et ses producteurs de pétrole de schiste. La flambée des cours après 2008 a en effet permis aux États-Unis d’exploiter leurs immenses réserves en la matière, la technologie très coûteuse d’extraction étant devenue accessible… »

Ce documentaire est sans doute trop long pour être visionné intégralement en classe mais présente des séquences très intéressantes sur l’histoire de l’exploitation du pétrole, la naissance de l’OPEP et sur l’essor du pétrole et du gaz de schiste aux États-Unis. On y voit notamment tous les types d’installations pétrolières des grands pays producteurs.

pétroleum museum.jpg

Petroleum Museum à Midland (Texas) : un musée datant de 197( consacré à l’histoire de l’exploitation du pétrole dans un État où cette activité a été motrice depuis plus d’un siècle et connaît un nouveau boom avec l’exploitation du pétrole de schiste

Il y est notamment question de la ville de Midland dans l’Ouest du Texas, qui est aujourd’hui une agglomération Midland-Odessa d’environ 275 000 habitants qui a connu un essor démographique fulgurant à partir de 1923 du fait de l’exploitation de ce « bassin permien » et un nouveau boom très récent avec l’exploitation du pétrole de schiste et les salaires mirobolants qu’il a généré. C’est aussi la ville d’enfance de Georges W. Bush.

On y trouve un musée sur le pétrole (datant de 1975) dont le site officiel n’est pas très pratique mais qui est présenté plus efficacement dans l’article du site « French District Le meilleur du Texas par ceux qui y vivent« . Il s’agit un site en français réalisé par des expatriés et qui donne un certain nombre de renseignements sur les États-Unis et la vie des expatriés français (un thème qui est dans nos programmes de Terminale STMG) rédigé par des expatriés (c’est évidemment également un site plein de publicité !)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Géographie, Lycée, Ressources pédagogiques, Très Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s