L’APHG Poitou-Charentes décentralise sa réunion de bureau à Vouneuil/Vienne !

Mercredi 4 mai 2017, notre collègue  Thierry Leroy avait proposé de tenir la réunion de bureau de l’APHG Poitou-Charentes  au collège Camille Guérin de Vouneuil-sur-Vienne où il enseigne, une occasion pour faire le point sur nos activités et pour nous présenter deux sites originaux et peu connus, susceptibles de donner lieu à des exploitations pédagogiques :  Moussais-la-Bataille où se serait tenue la « bataille de Poitiers » en 732 et la réserve naturelle du Pinail qui occupe le site d’une  ancienne carrière de pierre meulière.

L’occasion aussi de rédiger ici un petit article sur cette commune de la Vienne et son environnement à la fois naturel et économique : une courte monographie sur un « territoire de proximité »qui peut servir d’exemple pour appréhender certains facettes de la géographie de la France rurale d’aujourd’hui.

moussais 3 5 17

L’échiquier de Moussais-la-Bataille à Vouneuil-sur-Vienne sur le site présumé de la bataille de Poitiers de 732 (cliché C. Brangier APHG 2017)

Vous avez-dit Vouneuil-sur-Vienne ?

Vouneuil-sur-Vienne est une commune du département de la Vienne, située à 12 km au Sud de Châtellerault et  27 km au Nord de Poitiers. Elle compte environ 2 100 habitants et sa population a fortement progressé à partir des années 1980 (elle ne comptait alors que 1 500 habitants) avec le développement d’un habitat de type pavillonnaire.

vue Vouneuil

Vouneuil-sur-Vienne, 2 100 habitants, un gros village situé entre forêt (sur les hauteurs d’un plateau à 120 m d’altitude d’où fut autrefois extrait la pierre meulière et où l’on trouve la réserve naturelle du Pinail) , vergers sur les coteaux et exploitations céréalières dans la vallée de la Vienne (à 50 m d’altitude)

Carte Vienne Larousse améliorée.jpg

Le département de la Vienne : 401 460 habitants, 6 990 km² densité 57 hab/km², un département à dominante rurale à l’exception de l’aire urbaine de Poitiers (194 000 habitants) (carte de l’encyclopédie Larousse)

Vouneuil-sur-Vienne se situe au bord de la Vienne dans un environnement agricole  et forestier. La vallée est dominée par un plateau où l’on trouve de  l’argile à silex et qui est occupé par de la forêt (notamment par une partie de la forêt domaniale de Molière, 6 800 hectares,  l’un des principaux massifs forestiers de la Vienne) et par de la lande.  La commune jouxte le lac de Saint-Cyr, situé à l’Ouest, près du Clain  qui constitue un parc de loisirs de 300 hectares avec golf, plage et base nautique.

Vouneuil-sur-Vienne fait partie de la Communauté d’agglomération du Pays  Châtelleraudais (48 communes, 86 000 habitants), structure intercommunale qui s’est agrandie début 2017, englobant désormais tout le bassin d’emploi de Châtellerault (bassin dont les emplois industriels ont très fortement souffert suite à la crise économique de 2008).

La commune de Vouneuil-sur-Vienne compte une école maternelle, une école élémentaire et un collège public de 650 élèves, le collège Camille Guérin.

Précisons que Camille Guérin (1872-1961), vétérinaire natif de Poitiers et inventeur avec le Dr Calmette du vaccin contre la tuberculose, le fameux BCG (vaccin bilié de Calmette et Guérin) a donné son nom dans la région à la fois à l’hôpital de Châtellerault, à un lycée et un collège de Poitiers et au collège de Vouneuil-sur-Vienne !

Collège Vouneuil

Le collège de Camille Guérin de Vouneuil-sur-Vienne, 650 élèves, un des 34 collèges publics de la Vienne

Quelles activités ? Quels services à Vouneuil-sur-Vienne ? Quelles populations ?

Le site de la commune de Vouneuil-sur-Vienne  répertorie sur le territoire de la commune  14 exploitations agricoles, un certain nombre de commerces (un petit Casino, 2 boulangeries, 1 boucherie, 1 tabac-presse…) et de services de proximité (poste, pharmacie, dentiste, cabinet d’infirmières, maison de santé -5 médecins-, 2 coiffeurs, 2 esthéticiennes, 1 auto-école…), des entreprises de BTP, un hôtel-restaurant et un village de vacances.

Cette dernière mention rappelle qu’on se trouve dans une région (à 20 km du parc d’attraction du Futuroscope), qui tente, en plus de ses autres activités (agriculture, services de proximité, industries du bassin châtellaraudais) de développer un tourisme rural. Cela explique notamment les efforts faits en matière d’aménagement de sites à vocation touristique/pédagogique : réserve naturelle du Pinail, site de Moussais-la-Bataille, moulin du Chitré au bord de la Vienne (qui présente l’histoire de la pierre meulière et de la réserve du Pinail).

Les autres services de proximité se trouvent dans la commune voisine de Naintré (beaucoup plus peuplée près de 5 900 habitants) située à 6 km : station service, Intermarché, distributeurs automatiques).

Bref Vouneuil-sur-Vienne  apparaît donc comme un gros village  bien équipé, assez proche de services d’un niveau supérieur (lycées à Châtellerault et Poitiers ; université à Poitiers ; hôpital-maternité à Châtellerault ; CHU de Poitiers) et présentant une population active à profil disparate.

Le site de Moussais-la-Bataille : une exposition en plein air controversée…

Sur les hauteurs de Vouneuil-sur-Vienne, l’ancien maire de la commune, Yves Texier, a fait installer en 1999, des panneaux évoquant la bataille qui a opposé Charles Martel et Eudes duc d’Aquitaine aux Sarrasins, bataille que tous les petits écoliers de la IIIe République connaissaient comme étant celle où « Charles Martel avait repoussé les Arabes à Poitiers en 732 » ! A vrai dire les historiens d’aujourd’hui ne sont pas vraiment d’accord sur l’interprétation de ce qui est sans doute une razzia pas très décisive et pas perçue comme telle à l’époque.

Le site présente plusieurs types de panneaux : d’abord des panneaux historiques assez détaillés sur la société arabe à l’époque des Omeyyades et la société franque de l’époque de Charles Martel mais aussi des panneaux sur les 3 religions monothéistes. Ensuite des panneaux sur le déroulement de la bataille avec un certain nombre de questionnements et d’hypothèses.

Moussais G Brangier 3 05 17.jpg

Vue générale de l’exposition en plein air de Moussais-la-bataille (Vouneuil-sur-Vienne) mise en place en 1999  : le mât avec son fanion bleu 732, l’échiquier, les panneaux pédagogiques dont le plus grand, à l’arrière-plan, domine la vallée du Clain où se serait tenue la bataille (cliché G. Brangier APHG mai 2017)

Au centre de l’esplanade on trouve un échiquier dont la moitié des cases sont occupées par des citations d’auteurs, l’autre moitié par un récit en BD de la bataille de 732. Enfin une grande illustration de la bataille se trouve devant les yeux du visiteur quand il regarde en contrebas vers la vallée du Clain. Il peut alors écouter une bande-son (en français, anglais ou arabe) qui lui raconte la bataille sur fond sonore de bruits d’épées et du Carmina Burana de Carl Orff !

Le site a été récemment en partie vandalisé par des militants d’extrême droite. Et on trouve sur Internet de nombreux articles très polémiques sur le sujet : interprétation de cette bataille, récupération…

Abderahman.jpg

Un panneau pédagogique du site de Moussais-la-Bataille vandalisé (cliché G. Brangier APHG mai 2017). Seuls les panneaux évoquant les Arabes ont été grattés et dégradés

On peut pourtant reconnaître que se rendre sur ce site (à pied ou à vélo) est une manière agréable de faire un cours d’histoire médiévale en plein air !

Pour en savoir plus :

  • La présentation du site de la bataille de  732 sur le site officiel de la commune de Vouneuil-sur-Vienne :

présentation du site de la bataille de Moussais

  • La possibilité de lire les inscriptions de tous les panneaux pour se faire une idée de leur teneur sur le site d' »Histoire pour tous » :

Texte des panneaux d’exposition de Moussais

La Réserve Naturelle du Pinail

Pinail

Une vue aérienne de la réserve naturelle du Pinail, on voit bien les  mares correspondant aux fosses d’extraction des pierres meulières et qui sont aujourd’hui colonisées par de nombreuses espèces naturelles.

Classée en 1980, cette réserve occupe une surface de 135 hectares et protège un ancien site d’extraction de pierre meulière   d’où un terrain parsemé de plus de 3 000  mares avec un paysage de landes à bruyère et à ajonc nain c’est-à-dire un paysage de « brandes. »

pierre meulière Pinail

Un exemple de la taille des pierre meulières autrefois exploitées sur ce site

La réserve  est en accès libre toute l’année. Elle est gérée par l’association GEREPI (GEstion de la REserve naturelle nationale du PInail).

Le moulin de Chitré situé sur la Vienne en contrebas présente une exposition sur la réserve du Pinail et explique l’exploitation de la pierre meulière.

Pour en savoir plus :

  • Site officiel de la réserve naturelle nationale du Pinail :

Site officiel réserve du Pinail

  • Article très détaillé de Claire König, professeur de SVT : « Meule : histoire et géologie des pierres meulières »

Article meule histoire et géologie des pierres meulières

  • Présentation du moulin de Chitré sur le site de l’Agence Touristique de la Vienne (petit film d’1 mn)

Moulin de Chitré

Publicités
Cet article a été publié dans Collège, Manifestations culturelles, Région, Ressources pédagogiques, Sorties Pédagogiques. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s