Construire des graphiques (II) : des « graphiques à lire » ?

Graphique 1 : La population des principaux pays d’Asie du Sud et de l’Est en 2015

graphiques-population-asie-du-sud

Source des données Population et sociétés Tous les pays du monde 2015 INED, graphique CLG APHG 2016

Des  graphiques à lire pour remplacer un tableau ?

On peut imaginer aussi qu’un graphique puisse être utilisé juste pour remplacer un tableau par quelque chose de plus visuel et attractif et non pour argumenter ou réfléchir sur une structure ou une évolution (comme nous l’avons fait dans la première partie de cet article).

Ce « graphique à lire » est sans doute plus parlant pour un élève de collège comme de lycée que le tableau suivant qui donne exactement les mêmes informations et avec le même degré de précision :

tableau asie du Sud Est.jpeg.jpeg

 En pièce jointe à la fin de cet article un fichier Excel pour retravailler ces graphiques

Il est également facile à faire reproduire dans un cahier pour percevoir le poids démographique considérable de cette Asie du Sud et de l’Est. La population de la France est ici utilisée comme « étalon ». C’est aussi  l’occasion de découvrir que la Thaïlande est un État qui a  le même poids démographique que la France et qui peut, à ce titre, servir d’étalon quand on travaille sur cet espace très peuplé qu’est l’Asie du Sud et de l’Est.

C’est aussi l’occasion de faire remarquer que nous utilisons ici la graphie « Vietnam » (qui est aussi la graphie anglaise et qu’on trouve dans le Larousse) et non « Viêt Nam » utilisée par l’INED parce qu’elle est plus simple et qu’il me semble raisonnable qu’un élève en phase d’apprentissage mémorise les graphies les plus simples à retenir (cela vaut aussi pour celles de villes chinoises comme Canton).

Mais cette notion de « graphique à lire » trouve vite ses limites dès lors qu’on veut donner trop d’informations à la fois.

Ainsi voici un autre exemple sur la population rurale et urbaine française :

graphique-france-et-millions

Ce graphique semble a priori  moins aride que le tableau 2 qui utilise les mêmes données… sauf que, si les effectifs précis sont mentionnés en étiquette, on ne peut lire qu’un arrondi des % de population rurale et urbaine.

tableau-2-population-rurale-urbaine

Notons que dans un tableau quand on mélange des effectifs et des pourcentages, il est plus confortable pour le lecteur que l’abréviation « % » soit systématiquement répétée, qu’il y ait un espace entre le nombre et « % » mais aussi que l’un des deux soit en italiques.

Ce sont des détails certes, mais qui ne sont pas difficiles à mettre en œuvre avec un tableur et qui prennent de l’importance par exemple quand on se retrouve dans les nombreuses pages d’annexes statistiques d’une thèse. D’où l’importance de se poser la question de rechercher la manière la plus confortable visuellement pour lire un tableau.

Car le tableau précédent deviendrait plus facile à lire si on inversait les lignes et les colonnes :

tableau-3

Notre regard est habitué par le sens de la lecture de gauche à droite pour trouver plus logique de commencer par lire les différents paramètres à une date donnée puis passer à la ligne plutôt de comprendre tout de suite le sens de lecture du premier tableau.

De plus cette deuxième présentation avec les dates en ligne permet d’utiliser des séries chronologiques plus longues et des tableaux avec un peu plus de colonnes sans plus de difficulté.

***

Revenons à notre idée de « graphique à lire ». Son inconvénient est qu’il ne peut pas aisément indiquer deux types d’information en même temps. Ainsi le graphique 3 est meilleur que le graphique 2 pour retenir les effectifs et montrer la croissance générale de la population (mais il ne montre plus les pourcentages).

graphique-frence-effectifs

Il en faut donc un autre  pour lire ces pourcentages :

Graphique Frence %.jpeg

Au final il me semble donc que cette notion de « graphique à lire » n’est pas pertinente pour remplacer un tableau complexe : un tableau détaillé et bien mis en page est beaucoup plus performant.

Il me semble contreproductif de multiplier les graphiques qui se ressemblent… le lecteur n’y prête plus attention. Ils donnent juste une note de couleur et aèrent un propos mais ils n’ont pas de réelle utilité. C’est pourtant la dérive qui existe dans toutes ces brochures sur papier glacé pleines de couleurs qui sont une suite de camemberts, de courbes, de graphiques en barres et de tableaux qu’on trouve aujourd’hui dans de nombreux secteurs économiques et qui donne l’impression que c’est « moderne » et « sérieux » !

Disposant de peu de moyens de reproduction, nous sommes obligés, au collège et au lycée,  de réfléchir à ne garder à chaque heure de cours que le graphique, le tableau ou le croquis le plus efficace et ne pas entrer dans cette surenchère de couleurs et de graphiques.

Mais notre démarche n’est pas toujours comprise : nos élèves comme de nombreux adultes considèrent que nous sommes « rétrogrades » et que cette compétence graphique ne nécessite que de savoir cliquer sur un bouton qui fabrique automatiquement des graphiques. Pourtant notre démarche qui  consiste à réfléchir à la manière de trier de l’information et la mettre en valeur pour la rendre mémorisable me semble fondamentale.

Les sites se multiplient sur Internet tel celui-ci qui est foisonnant :

Un site interactif de l’Université de Sherbrooke au Canada (Province du Québec) « Perspective monde. Outil pédagogique des grandes tendances mondiales depuis 1945 » :

Pour réaliser ses propres tableaux et graphiques, voici le lien vers le site de Population et Sociétés et la brochure Tous les pays du monde 2017 où l’on des indicateurs démographiques et économiques (R.N.B. p.p.a) très intéressants (mais pas l’IDH) :

Fichier Excel pour retravailler les tableaux et graphiques utilisés dans cet article :

graphiques-a-lire

Publicités
Cet article a été publié dans Collège, Géographie, Lycée. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s