Comprendre les territoires de proximité

Le découpage administratif et politique du territoire français et son évolution

L’idée de cet article est de faire une petite mise au point sur une thématique présente dans le programme de Première et mais qui fait aussi partie des connaissances générales qu’un citoyen français est sensé connaître. Or le maillage du territoire connaît actuellement des évolutions notables dont la portée n’est pas toujours perçue.

Les exemples proposés concernent les territoires  emboités dont je parle à mes élèves à La Rochelle : commune de La Rochelle, Communauté d’agglomération de La Rochelle, Charente-Maritime, Nouvelle-Aquitaine,France métropolitaine, Union-Européenne. Un professeur enseignant dans un autre contexte saura trouver d’autres exemples mieux adaptés à son territoire de proximité.

Le territoire métropolitain est découpé en communes (un peu moins de 36 000), en départements (96) et régions (13 –créées en 2015). Mais il existe d’autres formes d’organisation récentes : les « intercommunalités » : « communautés de communes » (2500 environ), « communautés d’agglomération » (près de 200), « communautés urbaines » (11) et « métropoles » (15 ).

Quand, comment et pourquoi se sont mises en place ces différentes structures administratives et politiques qui jouent directement un rôle dans notre vie quotidienne et se transforment ?

Communes, départements et régions

A. Les communes

Il existe un peu moins de 36 000 communes en France. Leur nombre n’a pratiquement pas varié depuis leur création, au moment de la Révolution Française.

Ce nombre est légèrement en baisse ces toutes dernières années (environ 700 communes en moins depuis 2015 soit une baisse de 2 %) à cause d’un phénomène de fusion de communes favorisé par un nouveau dispositif législatif (loi NOTRe de 2015 c’est-à-dire la loi sur la « Nouvelle Organisation Territoriale de la publique »).

cartes communes de France.png

Le maillage communal en France métropolitaine : des tailles très inégales liées à la topographie, l’âge des défrichements, la qualité des sols, la présence ou non d’un habitat dispersé (cette carte est sur Wikipédia où l’on peut zoomer pour identifier certaines zones intéressantes : Paris, Sologne, Landes, Camargue, Champagne Crayeuse, Sillon Alpin, Val de Loire…)

Lire la suite

Publié dans Géographie, Lycée | Laisser un commentaire

Jean Monnet : l’Européen de Cognac

Suite à l’article précédent « En passant par la Lorraine », il m’a semblé intéressant d’évoquer notre régional de l’étape : Jean Monnet (1888-1979), son rôle dans la construction européenne et sa postérité dans notre carte scolaire.

Jean Monnet et Robert Schuman

A gauche Jean Monnet (qui est à l’époque Commissaire général au Plan), à droite Robert Schuman (Ministre des Affaires Étrangères) le 9 mai 1950 lors de la présentation du « Plan Schuman »  mis au point par Monnet et qui propose la création d’une Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier

Jean Monnet vient d’un tout autre univers géographique et culturel que Robert Schuman, le Lorrain, député de Thionville. Mais il appartient à la même génération : celle de la CECA (1952) et des traités de Rome (1957).

Natif de Cognac au bord de la Charente, Jean Monnet est issu d’une famille de négociants… en cognac. Il  n’a pas le parcours classique d’un fils de la bourgeoisie française nourri d’histoire et de littérature et qui a passé ses jeunes années enfermé entre quatre murs… Il a arrêté le lycée à 16 ans. C’est quelque chose qu’on découvre quand on lit les premières pages de ses Mémoires, publiées en 1976 (642 pages !)

Jean Monnet mémoires

La réédition en format de poche des Mémoires de Jean Monnet parues en 1976

Lire la suite

Publié dans Collège, Histoire, Lycée, Région | Laisser un commentaire

En passant par la Lorraine le 25 mars 2017…

Comment  parler de la « construction européenne » à nos élèves depuis le Poitou-Charentes ?

buste Robert Schuman 1.JPG

La statue de Robert Schuman (1886-1963) devant l’hôtel de ville de Thionville. Il a été élu et réélu député de la circonscription de Thionville de 1919 à 1940 puis de 1945 à 1962

Le 25 mars 2017, la régionale APHG de Lorraine organisait à Thionville une journée de conférences à l’occasion du 60e anniversaire de la signature des traités de Rome.

Une occasion pour évoquer les fondateurs, Jean Monnet et Robert Schuman, mais également pour des mises à jour importantes sur des questions plus complexes : la position du Royaume Uni depuis les débuts du projet européen, les difficultés de la Grèce, les complexités de la Turquie, les différentes formes d’euroscepticisme

Les différents intervenants français, allemands, luxembourgeois, grecque étaient tous des universitaires de Metz, Nancy, Strasbourg, du Luxembourg. Des régionaux de l’étape comme nous dirions dans le Tour de France !

Car parler d’Europe à Thionville a quelque chose de presque évident…

Mais parler de l’Europe communautaire depuis le Poitou-Charentes est chose plus délicate. Nos élèves ont parfois du mal à comprendre l’intérêt de cette construction si heurtée et si complexe. Et leurs parents encore davantage ?

Je pense donc qu’il faudrait, pour qu’ils soient plus sensibles à cette thématique, d’abord évoquer la Lorraine, ses paysages et son histoire et notamment cette Lorraine mosellane autour de Thionville. Et commencer par parler de ses habitants et leurs préoccupations quotidiennes… qui surprennent le géographe ou l’élève qui vit au bord de l’Atlantique. C’est ce que je tenterai de faire dans cet article. Lire la suite

Publié dans Géographie, Lycée | Laisser un commentaire

Rentrer à bon port la nuit à La Rochelle !

Déambulation pédestre le long du chenal

Dans le cadre de la première « Nuit de la Géographie », l’Association des Professeurs d’Histoire-Géographie Poitou-Charentes vous propose  un petit parcours pédestre entre la passerelle Nelson Mandela et la FLASH, le long du chenal d’accès au Vieux Port.

Chenal port LR

Le chenal d’accès au port de La Rochelle, à gauche la tour de la Lanterne qui servait d’amer le jour et de phare la nuit, le reste de rempart, les tours de la Chaîne et St Nicolas

L’occasion d’une réflexion sur la manière de se repérer la nuit, d’hier à aujourd’hui, quand on veut rentrer à bon port. Quelque chose d’essentiel à La Rochelle depuis sa fondation.

L’occasion aussi d’une initiation à la démarche géographique qui, classiquement,  part d’une observation de terrain… de jour… rendue difficile la nuit mais aussi plus poétique et mystérieuse !

L’occasion également d’une réflexion sur les nouveaux usages des Smartphones et des GPS pour se repérer… tout en travaillant sur une petite carte à l’ancienne.

Une démarche dont pourraient s’inspirer nos collègues pour travailler avec leurs élèves sur leurs « territoires du proximité ».

Lire la suite

Publié dans Charente-Maritime, Géographie, Région | Laisser un commentaire

“Nuit de la Géographie” à La Rochelle 31 mars 2017 à 20 h 30 à la FLASH

Capture-Affiche.png

Pourquoi ?

Pour mieux faire connaître et mettre en valeur la géographie et les géographes, rendre accessible la recherche en faisant découvrir le monde au travers des regards du géographe.

Où ?

A la FLASH-1  (Faculté des Lettres Langues Arts et Sciences Humaines), parvis Fernand Braudel-17 042 La Rochelle Cedex 1 : hall de la FLASH et amphi 100

Qui ?

Sur une initiative lancée par le  Comité National Français de Géographie (CNFG) à Paris et relayée dans plusieurs villes de province, des géographes de la FLASH, des historiens-géographes de l’APHG vous proposent une soirée originale.

A quelle heure ?

A partir de 20h30, heure du coucher du soleil jusque vers 0 h 15

Comment ?

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Quoi ?

Un programme de conférences et d’animations

20h30 : Introduction et Présentation de la Nuit de la Géographie

20h45-21h20 (Amphi 100) : Daniel DORY, « Les ténèbres et les violences, géopolitique de la nuit ?» Mini-conférence et discussions

21h25-22h (Amphi 100) : Didier VYE, « « Because the Night » : un voyage musical à travers les espaces de la nuit ». Mini-conférence, improvisations et discussions

22h-23h-Hall de la Flash

– Images et extraits du film « Architecte ». Samuel Buton

– « Rentrer de nuit à bon port », parcours pédestre nocturne (30’), proposé par l’APHG-Poitou-Charentes, le long du Chenal du Vieux Port (plan, quizz…)

– Gastronomie : « Quand le terroir rencontre le territoire : le fruit est dans le verre »

– Ateliers cartographiques : « Palper les cartes » et « Des cartes et des collages »

23h-23h15 (Amphi 100) : Camille PARRAIN, « Une nuit en mer… ». Mini-conférence et discussions

23h20- 23h40 (Amphi 100) : Jean-Michel CAROZZA, « La nuit : un antimonde ? » Mini-conférence et discussions

23h45-0h00 ou plus (Amphi 100) : Louis MARROU, « Un espace pour le rêve ». Mini-conférence onirique, sieste et discussions

0h15-Hall de la Flash : clôture de la première Nuit de la Géographie à La Rochelle. (en direct avec l’espace-sous réserve)

Pour en savoir plus :

lien vers le site du CNFG expliquant cette manifestation :

http://www.cnfg.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=415&Itemid=388

Publié dans Géographie, Non classé, Sortie | Laisser un commentaire

Les drones et la géographie : quelques éléments de réflexion

Suite aux deux précédents articles concernant la journée de formation à la Défense et à la Sécurité organisée à la base aérienne de Cognac en janvier 2017, il m’a semblé intéressant de faire un point sur l’utilisation des drones par l’Armée de l’Air française : Harfang et Reapers et comprendre le lien avec la géographie

C’est un élément de réflexion  dans notre appréhension des « conflits asymétriques » qui se sont développés depuis la fin de la Guerre Froide.

drone-reaper

Encore une fois la même photographie d’un drone MALE (moyenne altitude longue endurance) Reaper actuellement utilisé dans le cadre de l’opération Barkhane aux confins sahélo-sahariens par l’escadron de drone 1/33 Belfort de la base de Cognac

Lire la suite

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Enseigner la Défense et la Sécurité : que fait l’Armée de l’Air ?

Un autre article, suite à la journée de formation du TRINÔME académique sur la base de Cognac.

Je me suis contentée  d’une succession de quelques questions/réponses à la fois utilisables par des professeurs mais aussi par leurs élèves. Quand on n’est pas spécialiste et qu’on cherche des informations sur ce thème, on en trouve beaucoup et de très précises.  Mais on a beaucoup de mal à  trouver les réponses aux questions simples qui sont celles de nos élèves !

De plus  les « aviateurs », qui sont dans l’action, s’intéressent beaucoup au « comment ». Nous qui sommes dans la formation initiale cherchons davantage le « pourquoi » des choses et toujours avec cette volonté d’explicitation et cet esprit critique que nous passons notre temps à essayer de transmettre à nos élèves en analyse de document !

pilote-de-chasse

La première image à laquelle nos élèves songent quand on évoque l’Armée de l’Air : un pilote de chasse seul à bord de son appareil volant à vitesse supersonique avec sa combinaison anti-G, son gilet de sauvetage et son casque…

Pourquoi une Armée de l’Air  ?

Elle a été officiellement créée en 1934.

Cela ne signifie pas qu’il n’y avait pas d’aviation militaire auparavant.

ordre-de-mobilisation-generale-1914

En 1914 il n’y a encore qu’une « Armée de Terre et une Armée de Mer »

Dès la Première Guerre mondiale les pilotes de guerre tel Guynemer (1894-1917) se font remarquer par leurs exploits. Mais ce n’est qu’à partir des années 1930 que cette nouvelle composante de l’Armée française s’organise. Lire la suite

Publié dans Collège, Défense, EMC, Lycée | Tagué , , , , | Laisser un commentaire